Selin

19 ans, étudiante en Science éco & gestion Publié le 2018.06.06

J’ai un smartphone depuis que c’est sorti, j'étais en troisième secondaire, entre 14 et 15 ans. Le premier téléphone c’était en première secondaire. A La base je l’utilisais pour contacter mes parents en cas de problème et puis ça a évolué différemment. Mais au départ on savait pas faire grand chose avec un téléphone. J’utilisais MSN pour contacter mes amis. depuis ma sixième primaire. Ca a duré 3 ans, puis Facebook est arrivé avec Messenger.

 

As-tu eu des restrictions pour ton téléphone ?

Je n’ai pas eu de restrictions à la base, avec mon premier téléphone. Après avec le smartphones, si. Je devais le couper à 21h. Ca a duré 2-3 mois … J’ai eu facebook en 6ème primaire, quand c’était à la mode. C’était caché à la base. Mes parents ne connaissaient pas vraiment le phénonème, mais ils appréhendaient un peu le réseau. Ils ne savaient pas à quoi ça allait mener. Ils se disaient peut-être que c’est dangereux. Et puis avec l’ampleur que ça a pris, ils m’ont plus rien dit. Tout le monde avait Facebook. 
Je ne poste plus rien sur Facebook. Non je l'utilise plus pour les cours, les groupes d’unif, c’est plus un truc pratique que divertissant. 

 

C'est quoi la alors la mode, maintenant ?


C’est snapchat en premier lieu et maintenant Instagram, ça a pris une grande place depuis quelques mois. Je poste tout et rien. J’ai essayé d’avoir de l’audience, de la visibilité. Maintenant, je me concentre sur mes cours, mais je pense qu’il y a beaucoup de possibilités sur les réseaux sociaux sachant que certaines personnes sont rémunérées. J’ai eu l’occasion de collaborer avec certaines marques sur instagram pour faire du placement de produit. Je me suis dit pourquoi pas approfondir ça, mais ça dépend des périodes, c’est un rythme à tenir. C’est du boulot, des fois j’ai pas la tête à ça ! A la base je m’occupais d’avoir un bon feed, mais après je me disais “si j’ai envie de publier ça, je le fais”. Mais c’est de l’argent facile. J’ai déjà eu l’occasion de travailler en tant que jobiste, mais là c’est vraiment de l’argent facile, on nous envoie un mail pour nous donner le contrat en nous disant de publier par exemple deux photos entre telle et telle date et c’est tout. Ca c’est génial mais après il faut quand même avoir une certaine communauté pour pouvoir en faire son métier. 
Moi c’est pas vraiment dans mes objectifs. Si là ça va, tant mieux, mais si pas tant pis, j’ai autre chose à faire.

 

Tu penses que les réseaux sociaux prennent une grande place chez toi ? 


L’utilisation des réseaux oui ça a quand même une place importante, ça dépend des periodes. Il y a des reseaux comme facebook que je trouve utile, mais pas tous. Pour communiquer avec les gens dont on a pas le numéro c’est simple. Après insta c’est plus un divertissement. 


Est ce qu’un smartphone doit être utilisé à bon escient ?


Ca dépend … Maintenant on va pas laisser un smartphone à un enfant de 10 ans quand il le veut, c’est pas une bonne chose. Quand on voit les enfants maintenant, c’est directement avec les gsm en main, même les tout petits, on leur met un truc sur Youtube. 

 

Que penses-tu du controle parental ? 

Moi j’en ai jamais, je n’ai jamais dérivé du coté obscure pour autant, après ça dépend aussi de l’éducation. Si t’as confiance en ton enfant, ca sert à rien d’en mettre, après si tu doutes pourquoi pas, ça peut etre une solution. Un contrôle parental ca bloque certains contenus, pas tout. 

 

Est ce que tu peux te passer de ton smartphone une journée ? 

 

De mon plein gré je ne le ferai pas. Mais oui, parce que quand je passe du temps avec mes amis, je suis pas sur mon gsm, y’a des journées ou je l’utilise pas. Quand on est à l’exterieur avec des amis, qu’on fait les magasins, on va pas utiliser son smartphone. 
Mais si je n’ai rien à faire, non ! Si je l’oublie je me sens mal, par exemple. Si je l’ai oublié je vais le rechercher (même si t’as fait 30km ?) oui, quand meme. Franchement oui, je me dis s'il m’arrive quelque chose je sais rien faire… Après oui, je peux m’en passer mais je me sentirai mal. Mais quand je suis avec mes amis, j’y pense même pas, j’me dis pas “tiens je vais regarder ce qu’il y a sur instagram” … 

 

Et tu parles d’amis, mais les jeunes en cours de récré avec leurs téléphones.


Deja chez nous c’était interdit. Maintenant, on le faisait, mais voilà on pouvait pas. Il y a des restrictions depuis longtemps à St-Louis. C’est une bonne chose, je me voyais mal l’utiliser en classe, … 

 

Tu penses que ces technologies sont positives pour l’humain ? 


Oui et non. Oui parce qu’on évolue et que c’est utile pour certaines choses, coté pratique, … Mais dans l’éducation des enfants maintenant, je trouve ça pas forcément positif. Maintenant c’est comme ça, ils vont évoluer comme ça. Ils ne savent pas s’en passer, si on reprend l’exemple de l’enfant qui a besoin de Youtube pour manger, il ne sait plus s’en passer. 

 

Est ce que tu trouves que l’image que tu fais transparaitre sur les réseaux est importante ?

 
Non je m’en fou enfait. Parce qu’on a une image sur les réseaux sociaux qui n’est pas forcément la même qu’en réalité. Je suis consciente de ça et quand les gens me connaissent pas et me connaissent par après ils me disent que c’est vraiment pas la même image qu’ils avaient de moi. Les gens ne savent pas, à travers les réseaux sociaux, qui on est vraiment. On montre ce qu’on veut, on montre pas tout de nous, on filtre. Je vais pas montrer ce que je fais tout le temps chez moi, et les gens se basent sur ça pour juger, puis quand ils se connaissent en vrai, ils comprennent que c’est pas la même image qu’ils ont que sur les réseaux. 

 

Que penses tu de la chasse aux likes sur les réseaux sociaux ? 

 

Si tu veux évoluer ton insta vers quelque chose de professionnel, non tu t’en fou pas. Mais autrement ça importe peu. Pour travailler avec les marques, il faut avec un minimum d’audience, sinon ils ne te contacte pas. Maintenant si je poste une photo de moi, j’ai des likes ou pas, j’men fou.

 

Pense tu qu’on perd beaucoup de temps sur un écran ? 

 

Oui je m’en rends compte surtout pendant les examens. Quand je suis vraiment à la bourre et que je pense à toutes ces heures perdues sur mon téléphone. 

 

Les polémiques sur les jeunes addicts. c’est avéré ? 

 

Oui, quand même. Mais tout le monde fait ce qu’il veut. Si j’ai envie de passer dix heures sur mon smartphone, je le fais. Ca regarde personne. C’est pour soi qu’on le fait. Y’a d’autres choses plus importantes à changer dans la société que de s’occuper des jeunes qui sont sur leurs smartphones. Les plus agés sont parfois réfractaires. Ils viennent par après, mais ils viennent quand même. Donc en soi, pourquoi créer des polémiques ou y’en a pas ? Ca concerne tout le monde au final .. Pourquoi pointer les jeunes ?

  • Selin

    2018.06.06
    On a une image sur les réseaux sociaux qui n’est pas forcément la même qu’en réalité.

    J’ai un smartphone depuis que c’est sorti, j'étais en troisième secondaire, entre 14 et 15 ans. Le premier téléphone c’était en premi&e... Lire en entier

  • Simon

    2018.06.06
    Créer une passerelle intergénérationnelle. & comprendre le comportement d'une génération ultra-connectée.

    Bonjour à tous,

    J'ai longtemps été partagé en ce qui concerne les technologies. Je pense que je le suis encore. J'adore d'un coté. Je ne saurai ... Lire en entier

DWM - HEAJ